sport

Sport en entreprise : et si vous arrêtiez de vous trouver des excuses ?

Cette année encore, elle fait partie des bonnes résolutions de milliers de Français en activité. Elle, c’est la pratique du sport. Si généralement le 1er janvier les gens se disent prêts à s’y mettre de manière assidue, le 15 février on peut compter sur les doigts de la main ceux qui mettent encore les pieds dans leur salle de sport un mois à peine après y avoir souscrit. Oui, nous sommes d’accord (on voit bien ce petit sourire rougissant sur votre visage à la lecture de ces mots ;)). Entre autres raisons ? L’ennui de faire du sport seul, la fatigue de fin de journée qui ne motive pas à parcourir un trajet supplémentaire pour aller à la salle de sport, ou encore les horaires de cours incompatibles avec l’activité professionnelle.

Plutôt que d’investir à fonds perdu dans un abonnement au club de gym du coin, pourquoi ne vous décidez-vous pas à faire entrer le sport au bureau ?
Ah, mais attention ! On imagine très bien ce que vous allez nous répondre et nous vous le disons très clairement : ce sont de vilaines et mauvaises excuses !
Aujourd’hui, on reprend les 5 raisons les plus courantes qui vous empêchent – soi-disant – de mettre en place des activités sportives dans votre entreprise et on vous démontre que c’est tout à fait à votre portée !

1- « Vraiment, on aimerait bien le faire, mais nous n’avons absolument pas le temps de nous en occuper ! »

Qui vous a dit que mettre en place des sessions de sport en entreprise était chronophage ? Vous avez une idée du type d’activités que vous souhaiteriez mettre en place, quand vous souhaiteriez les organiser, ou de quel budget vous disposez ? Tant mieux, cela permettra effectivement de gagner un peu de temps. Mais si vous n’avez pas vraiment de réponses à ces questions, ce n’est pas un problème : les prestataires spécialisés dans la pratique du sport en entreprise seront tout à fait à même de vous conseiller et de vous faire des propositions qui nourriront votre réflexion et vous permettront d’élaguer le terrain. Sur notre plateforme, vous pouvez formuler votre demande en quelques clics et vous recevez en quelques heures jusqu’à 3 devis des meilleurs acteurs du secteur. Non, vraiment, vous voyez, il n’y a pas de quoi vous en faire une montagne.

2- « Ce serait bien, mais je suis certaine que les activités proposées ne conviendront pas à mes collègues, ils ont tous des goûts différents. »

Des goûts différents ? Mais c’est tant mieux ! Voilà une occasion de leur permettre de tester toutes sortes d’activités ! Et bien oui ! Qui vous a dit que vous seriez obligé de choisir une activité précise et de ne plus en changer ? Vous pouvez tout à fait programmer des sessions de sport différentes d’une semaine sur l’autre et modifier à loisir la programmation au fil des séances afin de cibler progressivement ce qui plaît le plus à vos collaborateurs ! C’est également une belle occasion de leur faire découvrir des activités sportives qu’ils n’auraient pas forcément osé tester d’eux-mêmes et, qui sait, faire naître de nouvelles passions !

3- « Impossible, nous n’avons pas de salle de sport dans nos locaux ni les équipements nécessaires pour le faire. »

Vous savez quoi ? Ca tombe bien, puisque la plupart des activités sportives ne nécessitent pas de salle de sport mais simplement un peu d’espace, comme une grande salle de réunion dans laquelle on pourrait pousser les tables et les chaises.
Pour certaines activités, cela peut même se dérouler directement à son poste de travail. C’est par exemple le cas du yoga assis.
Vous avez aussi la possibilité de choisir une activité praticable en extérieur, pourquoi pas dans un parc à proximité de vos locaux, ou bien dans l’un des gymnases souvent mis à disposition par les municipalités pendant l’heure du déjeuner par exemple. Là encore, les prestataires spécialisés sauront vous trouver une solution pour que vos activités puissent avoir lieu dans le meilleur endroit qui soit !

4- « Franchement, je crois que les gens n’auront pas envie. »

Alors ça, c’était bien tenté. Vraiment. Mais quand on sait qu’une récente enquête Opinion Way réalisée auprès de 1000 salariés et 300 dirigeants a mis en lumière que le sport en entreprise faisait l’unanimité chez les pratiquants et les entreprises proposant ses activités à leurs salariés… et bien on se dit que c’est encore une excuse ratée pour vous ! Qu’on se le dise : tous les participants à l’enquête ne sont pas des sportifs nés. Et pourtant, c’est un fait : 94% des salariés s’y adonnant sont satisfaits et 100% des chefs d’entreprise recommandent à leurs pairs de développer ces activités.

5- « Le sport en entreprise, c’est un budget bien trop élevé, y’a que les grandes entreprises qui peuvent se permettre ça ! »

Alors clairement, oui, le sport, ce n’est pas gratuit. Mais l’inactivité physique a elle aussi un coût que vous n’avez peut-être pas vraiment considéré. En Europe, l’inactivité représente 80 milliards d’euros par an ; Une somme calculée sur la base de quatre maladies (diabète type II, maladies coronariennes, cancer du sein et cancer du colon) et des coûts indirects liés aux troubles de l’anxiété et du comportement.
Et finalement, quand on apprend qu’un salarié sédentaire se mettant à pratiquer une activité sportive verrait sa productivité augmenter significativement (de 6% à 9% selon une étude initiée par le Medef et le Comité National Olympique et Sportif), on en vient à se demander si le sport au bureau coûte vraiment si cher que ça… Enfin bon, nous on dit ça… on dit rien, hein…

Alors, dites-nous, le sport au bureau, vous vous y mettez quand ? Nous en tout cas, chez Lifizz, nous sommes là pour vous faciliter sa mise en place en toute confiance.
Et en ce début d’année, on tient à vous souhaiter une bonne année… et une bonne santé !